Poésie

Pour aller au monde,
quelques choses m’ont appris
les amas d’idées outils.
La main que tient ma main tient
le filet-homme qui piège
tout ce qui remonte du puits.

L’encre noire sort de l’ombre
puis elle dessine les paroles.
Elle parle depuis les yeux depuis les tripes
de mon en-corps, qui rêve les devenirs et qui
met l’image par magie
Dans l’extra-corps pluriel de mes autres et
jusqu’aux équilibres immobiles des
inter-galaxies intimes :
Nos poésies.

 

Pour des interventions en poésie, merci de me contacter